PRESS
 
January 31, 2008
Mutual statement of the festival direction, the guest curator and the artists
 
Disclaimer
The performative installation 'Signature, Event, Context' as proposed to the transmediale.08 exhibition by Janez Janša, Janez Janša and Janez Janša had been accepted for inclusion to the exhibition. In the run-up to the festival due to the curatorial and ethical convictions of Nataša Petrešin Bachelez, the guest curator of the transmediale.08 exhibition, a decision was taken with the festival direction to not include the project. However, after the exhibition opening, and following a discussion with the artists, the festival direction has agreed with the curator to re-include the project, while the curator would like to distance herself from the project. A documentation of the project is on display at the foyer of the House of World Cultures.
 
Nataša Petrešin Bachelez, Stephen Kovats, Janez Janša, Janez Janša, Janez Janša
 
 
28 janvier 2008
Press Release
 
Signature Event Context banned from Transmediale.08

28 janvier 2008

Janez Janša, Janez Janša, Janez Janša
"Signature Event Context"
Mémorial pour les Juifs d'Europe assassinés, Berlin, Allemagne

!!! Attention !!!

La performance "Signature Event Context" de Janez Janša, Janez Janša, Janez Janša prévue à l'origine pour l'ouverture de TRANSMEDIALE.08 le 29 janvier 2008 à 20h30 au foyer du lieu principal du festival : « Haus der Kulturen der Welt » à Berlin, Allemagne, a été conjointement annulée par le directeur de la Tansmediale, Stephen Kovats et par le curateur invité pour l'exposition « CONSPIRE »… Nataša Petrešin-Bachelez.

A la suite de cet évènement, Janez Janša, Janez Janša et Janez Janša ont anticipé la date de la performance "Signature Event Context" au 28 janvier 2008 à 00h01.

REGARDEZ LA PERFORMANCE

Signature Event Context

Durant l'été 2007, trois artistes slovènes ont changé officiellement leur nom pour Janez Janša. Leur travail cible la question de l'acte de signature, et – plus particulièrement – le rôle de la signature au sein d'un lieu public. Dans la variation de leurs approches, ils explorent le positionnement de Jacques Derrida sur la signatureet sa relation paradoxale au sujet de l'originalité et la répétition.

« Par définition, une signature écrite implique la non-présence actuelle ou empirique du signataire. Mais, dira-t-on, elle marque aussi et retient son avoir-été présent dans un maintenant passé, qui restera un maintenant futur, donc dans un maintenant en général, dans la forme transcendantale de la maintenance. Cette maintenance générale est en quelque sorte inscrite, épinglée dans la ponctualité présente, toujours évidente et toujours singulière, de la forme de signature. C’est là l’originalité énigmatique de tous les paraphes. Pour que le rattachement à la source se produise, il faut donc que soit retenue la singularité absolue d’un événement de signature et d’une forme de signature: la reproductibilité pure d’un événement pur. » (Jacques Derrida, “Signature, Événement, Contexte”, Communication au Congrès international des Sociétés de philosophie de langue française (Montréal, août 1971))

Le 27 janvier 2008, Janez Janša, Janez Janša, and Janez Janša ont réalisé la performance « Signature Event Context » au mémorial de l'Holocauste à Berlin, une action de marche dans les couloirs du mémorial. Chacun, équipé d'un GPS, a couvert un chemin différnet à travers la structure du Mémorial et ainsi, créant ensemble une signature commune uniquement visible dans un espace virtuel (Internet) . Durant la performance, les artistent réètaient continuellement “Jaz sem Janez Janša, Jaz sem Janez Janša, Jaz sem Janez Janša…” (“Mon nom est Janez Janša”).

« Signature Event Context » au Mémorial de l'Holocauste rassemble trois concepts (la signature, la manifestation et le contexte) dans une relation complexe de l'essai de Derrida; la signature elle-même est un événement qui recontectualise le site de la signature.

Dans son livre « At Memory's Edge: After-images of the Holocaust in Contemporary Art and Architecture » (Yale University Press, 2000), l'universitaire américain James E. Young écrit qu'il n'y a pas de signification intrinsèque dans les mémorials. Au lieu de cela, ils tirent leur sens de l'intéraction des visiteurs : chaque visiteur fait sa propre expérience de la mémoire dans un mémorial.

La structure du mémorial de l'Holocauste à Berlin, qui invite le visiteur à une expérience individuelle - comme cela a été affirmé par son architecte Peter Eisenman -, rejoint l'intention du projet « Signature Event Context ». Eisenman conclut son intention avec l'explication suivante de l'expérience dans le mémorial:

"In this monument there is no goal, no end, no working one's way in or out. The duration of an individual's experience of it grants no further understanding, since understanding is impossible. The time of the monument, its duration from top surface to ground, is disjoined from the time of experience. In this context, there is no nostalgia, no memory of the past, only the living memory of the individual experience. Here, we can only know the past through its manifestation in the present." (Eisenman Architects, Memorial to the Murdered Jews of Europe, Berlin. Project text by Peter Eisenman)

Dans les paroles de Derrida, la signature « marchée » et « parlée » par Janša, Janša et Janša sont les manifestations physiques du présent par l'expérience individuelle. Les traces de la signature « marchée » et « parlée » ne restent présentes que dans l'espace virtuel. D'ailleurs, la mémoire est toujours une performance de virtualité.

RAISON DU BANNISSEMENT DE S.E.C DE TRANSMEDIALE.08

Selon le nouveau directeur de la Transmediale Stephen Kovats et de la curatrice invitée de l'exposition CONSPIRE… Nataša Petrešin-Bachelez, la raison de l'interdiction de ce projet du festival quatre jours avant son ouverture, doit se trouve sans des "raisons judiciaires et légales" (Kovats) et « convictions personnelles – curatoriales et éthiques » (Petrešin-Bachelez).

Janez Janša, Janez Janša, Janez Janša comprennent cet acte de bannissement comme un acte de POUVOIR perpétré par le directeur artistique du festival et de la curatrice invitée au détriment des artistes et comme un ACTE DE VIOLENCE envers la liberté de l'expréssion artistique.

Les artistes invitent formellement le directeur de la Transmediale Stephen Kovats, et le commissaire invité de l'exposition CONSPIRE…, Nataša Petrešin-Bachelez, ainsi que toute personne intéressée à une confrontation ouverte sur les questions révélées par Signature Event Context.


Images de la performance


Crédits:

Janez Janša, Janez Janša, Janez Janša
Signature Event Context
Performance, SI, 2008
Production: Aksioma
Co-production: Maska, Arscenic

Traduction : Quentin Drouet - Original text : Janez Janša, Janez Janša, Janez Janša

 
Download the text
 
DOWNLOAD IMAGE
 
 
 
 
 
 
CVs